Articles Sexualité

Cunnilingus : Mode d’emploi

Maîtriser l’art du cunnilingus est une arme de séduction redoutable à dégainer systématiquement lors de vos rencontres un peu poussées. Voici donc quelques conseils pour devenir un véritable professionnel du plaisir féminin.

Bien que la plupart des hommes se vantent d’être de « bons coup » et de faire systématiquement grimper leur partenaire au rconseils cunnulingusideau, le cunnilingus reste une pratique encore très approximative pour la majorité de ces Dons Juan. Grâce à ce petit guide, vous n’aurez cependant plus aucune excuse et pourrez enfin obtenir la gloire dont vous avez toujours rêvé.

Conseil numéro 1 : Ne vous précipitez pas !

Tout l’art du cunnilingus repose en effet dans l’approche. Pour qu’un cunni soit réellement réussi, il faut attendre que votre partenaire soit prête à recevoir vos caresses. Car cette pratique n’est pas, comme on a tendance à le penser, un préliminaire à part entière mais bien un moment de plaisir aussi intense que celui de la pénétration et il doit donc se préparer en douceur.
Aussi, ne brûlez pas les étapes et pensez avant tout à faire monter le désir chez votre partenaire avant de vous attarder sur son intimité. Commencez par de longs baisers langoureux tout en caressant son corps sans pour autant ne vous contenter que de malaxer sa poitrine !

Continuez ensuite à l’embrasser dans le cou, puis sur les épaules, les seins, le ventre jusqu’à vous approcher dangereusement de la zone sensible mais sans pour autant y aller franchement. Descendez le long des cuisses, puis remonter, redescendez jusqu’à la limite du supportable.
Sachez qu’il est essentiel que votre partenaire soit mouillée pour que la sensation ne lui soit pas désagréable.

Conseil numéro 2 : Préparez le terrain !

La position la plus adéquate pour pratiquer le cunnilingus reste celle où la femme est allongée sur le dos, mais il existe des variantes pouvant se pratiquer debout ou lorsque votre partenaire est assise, jambes écartées sur une chaise.
N’oubliez pas également que vous pouvez vous servir de vos mains. La langue n’est en effet pas assez précise pour trouver immédiatement le point sensible et il serait dommage de vous escrimer à la tâche à côté de votre cible ! Vous pouvez donc écarter légèrement les lèvres avec vos doigts pour faciliter l’approche.

Conseil numéro 3 : Concentrez-vous sur la technique !

Si il est courant de dire que le plaisir clitoridien ressemble au plaisir masculin, la pratique du cunnilingus diffère de la fellation dans ce sens que le clitoris est beaucoup plus sensible.
Pour réussir vos caresses buccales, vous devez donc tenir compte de cette sensibilité et y aller en douceur. Pensez aussi à varier les types de caresses en passant de simples baisers à de légères aspirations ou à des mouvements de va et vient pratiqués avec la langue. Ces mouvements peuvent être effectués de haut en bas ou de gauche à droite mais ne doivent pas être concentrés uniquement sur le clitoris en lui-même.

Conseil numéro 4 : Faites durer le plaisir !

C’est pourtant bien connu : « Plus c’est long, plus c’est bon ! ». N’essayez donc pas de faire jouir votre partenaire en pratiquant un cunnilingus continu très intense. Au contraire, faites de petites pauses pendant lesquelles vous pourrez embrasser le haut de ses cuisses ou d’autres parties de son corps afin d’entretenir le désir.
N’optez pas pour des mouvements rapides immédiatement mais allez-y progressivement, en accentuant aussi légèrement la pression jusqu’à l’atteinte de l’orgasme.

Si vous parvenez à appliquer ces quelques conseils, vous deviendrez très vite un amant parfait et vos partenaires d’un soir ne voudront sûrement plus quitter votre lit.

Adeline Harmant

Laissez un commentaire