Articles Insolite Rencontre coquine Rencontre sérieuse Sexualité

Le sexe, non merci !

Tous ces gens qui se précipitent pour participer au festival du frotti-frotta tout seul, en couple, à trois, en bande, sans alliance, avec alliance mais dans une combinaison en vinyle, en forêt, en appartement, sous les ponts, accroché à des crochets de boucher ou pire : dans un lit ! c’est d’un ringard !


Du sexe partout, du sexe dans les transports en commun avec des culs de bus qui nous font de l’œil, du sexe à la boulangerie avec des gâteaux évocateurs et de la crème très fouettée, du sexe dans les paquets de pâtes en forme de pénis, du sexe pour les végétariens parce que la viande ça rendrait la peau nauséabonde, du sexe pour les séniors qui ne doivent jamais lâcher le morceau sous peine de passer pour des retraités, du sexe pour les forts, les nuls, les moyens, les oublieux, les procrastinateurs, les flemmards : du sexe, du sexe, du sexe !

De la performance ! Pas de pause, sinon couic ! T’es mort ! Après avoir culpabilisé l’humanité entière d’aimer se retrouver nue (ou en partie) entre gens de bonne composition et heureux de pouvoir dialoguer avec leur corps, voilà que cette même humanité se retrouve quasiment contrainte de pratiquer du sexe à haute dose, sans quoi elle se verrait jetée dans la poubelle verte (pas la jaune ! La jaune c’est pour le papier ! La verte ! Pour le recyclable) pour cause de non pratique excessive du droit à disposer de son corps. Pratiquer du sexe jusqu’à la lie, en parler, s’en vanter, dire qu’on est ouvert à tout, ne se poser aucune limite, même pas les siennes, placer le sexe avant tout et surtout avant les émotions, ça a un but : être jeune (ou y croire). Toujours. Tu fais du sexe tout le temps (ou tu dis en faire) : tu es jeune. Tu n’en fais pas tout le temps (soit que tu ne trouves pas avec qui faire joujou, soit que tu n’aies pas envie là, maintenant, tout de suite, soit que tu crèves d’envie mais que tu aies peur d’aborder l’autre et te prendre un râteau, soit que tu fasses une overdose de préservatifs, soit que ta santé ne te le permette pas ou que tu aies une tonne de travail à rendre pour lundi : quelles que soient tes raisons, si tu n’est pas un hyperactif de la toupie portugaise, tu es vieux.

Qu’est-ce qu’un vieux ?
On situe aujourd’hui le vieux entre 35 et 35 ans 3/4. Environ. Parfois il peut atteindre les 40 quand le vieux est de type masculin, mais ne dépasse jamais les 35 ans 3/4 quand il a des trompes de Fallope. Le vieux a des fantasmes, des priorités, il réfléchit. C’est là sa plus grande faute. Quand le vieux est une fille, il change de nom : on ne l’appelle plus ni vieux ni vieille, mais M.I.L.F.. Tout ce qu’il lui reste comme choix dans la vie, c’est être M.I.L.F. ou mourir. La deuxième solution arrivera pour les deux. C’est là l’unique justice.

Les sites de rencontre sont parmi les premiers promoteurs de cette Bourse à l’orgasme. Tous cèdent à la loi du sexe. Tous ? Non ! Quelques sites résistent encore et toujours à la pénétration furieuse du marché. Des rebelles, en somme. Dans un article publié sur NYDailyNews.com, Laura Brashier, la créatrice de 2date4love.com, une miraculée du Cancer, explique que c’est à la suite de sa maladie qu’elle a décidé de créer un site qui ne serait pas basé sur la rencontre sexuée. Si ses raisons à elles partent d’une incapacité physique due à une maladie, d’autres ont saisi la balle au bond et ont crée des sites dédiés aux abstinents qui se revendiquent, comme Asexuality.org ou Asexualitic.com.
Une façon pour ceux-là de s’ôter une épine du pied.

Et alors ? Est-ce qu’on est vraiment tenu d’être non-stop prêt à dégainer (ou prête à étirer ses adducteurs) ? Le sexe, non merci ! serait-il devenu un nouveau mode de rencontre ?
À ces questions, je m’abstiens.
Et que ça saute !

Prune Quellien

Laissez un commentaire