Articles

Les nouveaux projets de Marc Simoncini pour Meetic

Après avoir annoncé officiellement qu’il souhaitait revendre ses parts de Meetic, en septembre dernier, Marc Simoncini, PDG et fondateur du célèbre site de rencontres, décide finalement en décembre, de conserver son capital et de lancer un nouveau plan de développement de l’entreprise, pour les trois ans à venir.

meetic projets
Marc Simoncini avait annoncé, voilà quelques mois, vouloir revendre ses parts de Meetic, le célèbre site de rencontres français côté en Bourse. Mi-décembre 2010,  il finit par y renoncer et en explique les raisons au magazine « Les Echos », au cours d’une interview. Parti de rien, il avait créé cette plateforme amoureuse virtuelle en 2002, une époque où le marché de la rencontre en ligne était encore en plein essor. Aujourd’hui, plus de 2000 sites du même type, généralistes ou spécialisés, évoluent sur la toile. Mais si le secteur est devenu largement saturé, il offre encore quelques belles perspectives d’avenir pour les entreprises les plus importantes et les plus audacieuses. Marc Simoncini, qui possède 23 % du capital de Meetic et 36 % des droits de vote, avait donc confié à Messier Partners la tâche de trouver un acheteur pour son site, estimé à 500 millions d’euros.

Les raisons d’un tel revirement de situation : les quatre offres faites à Marc Simoncini pour le rachat de ses parts « ne reflétaient pas le potentiel de développement de Meetic » selon lui. Trois des quatre acquéreurs potentiels étaient européens (pas de Français), mais aucun n’a semblé proposer une offre suffisamment généreuse pour le célèbre PDG. Les groupes américains de leur côté n’ont pas semblé intéressés par la vente du site de rencontres leader en Europe. Plutôt que de brader son « oeuvre », Marc Simoncini a préféré continuer à en exploiter tout le potentiel, en lançant un plan de développement sur trois ans notamment. Il estime ainsi pouvoir atteindre un chiffre d’affaires égale à 300 millions d’euros à l’issue de cette période. Le PDG admet également resté ouvert à toute proposition de rachat intéressante, au cours des prochains mois. Les intentions de Marc Simoncini demeurent donc encore un peu floues.

Dans ses projets futurs, le groupe Meetic compte en premier lieu poursuivre le développement de « Meetic Affinity », qui s’avère plutôt rentable et évolue bien, puisqu’il avait généré 5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008 et 25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009. Il estime que « Meetic Affinity » deviendra le plus important des sites de rencontres par affinités d’ici à fin 2011 en Europe. Le PDG a également l’intention de développer une application pour Smartphone (iPhone, Android, Nokia, Windows Phone 7…), qu’il ferait payer à ses adhérents environ 15 € par mois (moins cher que sur Internet mais plus élevé que sur le Wap). Celle-ci sera mise en service à la fin du premier trimestre 2011. Pour atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixé, le groupe Meetic devra attirer environ 400 000 clients supplémentaires, au cours des trois ans à venir.

» Visitez Meetic

Rébecca Lazzerini.

Laissez un commentaire