Articles Insolite Nouveaux sites

Rencontres insolites sur le campus

Aujourd’hui, les célibataires représentent un marché très juteux, si bien que chaque mois apporte son lot de nouveaux sites de rencontres, aux concepts toujours plus originaux. « Peeked Interest », qui a vu le jour dans une université anglo-saxonne, compte parmi ceux-là. Son fonctionnement est simple : le site permet aux étudiants de retrouver une personne qui leur a plu sur le campus, en diffusant leur photo. Un concept efficace mais controversé.

peeked interest photos volées
« Peeked Interest » est un site qui permet de favoriser les rencontres entre étudiants, mais il n’est accessible que dans certaines universités canadiennes et américaines. A la différence de plateformes en ligne comme Meetic ou Match (par exemple), il ne s’adresse qu’aux étudiants et le virtuel ne tient que le rôle de messager. Le principe est simple : lorsqu’une ou un étudiant croise quelqu’un qui lui plaît sur le campus, il/elle le prend en photo, puis diffuse ses images sur le site, afin de le/la retrouver facilement, et de l’inviter à prendre un verre, à faire connaissance…

La personne peut alors prendre contact avec celui ou celle qui l’a photographiée, si elle est intéressée. On comprend aisément qu’un tel site ait pu voir le jour aux Etats-Unis et au Canada, car les universités y sont immenses et comptent des dizaines de milliers d’étudiants. Il n’est donc pas certain de recroiser un jour quelqu’un pour qui il y a eu attirance. Ce concept rappelle beaucoup celui de « paribulle.com », créé il y a quelques années en France, et qui permet à certaines personnes de se retrouver après un coup de foudre dans le métro. Excepté que dans ce cas, il n’est pas possible d’accompagner l’annonce d’une photo, il faut donc se contenter d’une description physique.

Sur « Peeked Interest », il est également possible de diffuser des vidéos de la personne convoitée, à condition d’avoir eu le matériel nécessaire en main, au moment de la rencontre ! Le nombre de membres et d’images postées sur le site témoignent aujourd’hui de son succès. Le concept peut sembler innovant et relativement efficace, quand l’attirance éprouvée est réciproque, et que cela permet réellement de former des couples qui n’auraient pas pu se rencontrer autrement.

Mais dans le cas contraire, cela peut porter clairement atteinte à la liberté et à la vie privée de chacun. Il n’est pas du goût de tout le monde d’être pris en photo et cela peut donner l’impression d’être harcelé. Un tel site n’existe pas encore en France et serait bien difficile à mettre en place, en raison des lois très strictes qui régissent le Droit à l’image sur Internet. Ainsi, il n’est pas autorisé dans la Loi française de prendre quelqu’un en photo à son insu et de la diffuser sur le Web, sous peine d’être lourdement condamné. Pour qu’un tel site soit créé dans l’Hexagone, chaque étudiant devrait, lors de son inscription, accepter par écrit d’être pris en photo et que celle-ci soit diffusée n’importe quand sur Internet. Autant dire que cela n‘arrivera jamais !

Rébecca Lazzerini.

Laissez un commentaire