Articles Conseils pratiques Séduction

Faut-il se laisser pousser la barbe pour pécho ?

A l’heure où méfiance et prudence dominent les jeux de la séduction, la barbe peut-elle être un atout pour celui qui l’arbore ? Voici un tour d’horizon des avantages et inconvénients de cet attribut pileux.

la barbe

Les avantages :

– Vous aurez tout à la fois l’air cool, cultivé, progressiste et snob. A vous la légitimité de donner un avis éclairé sur la dernière expo, le dernier film, livre ou restaurant dont tout le monde parle. Sans barbe on ne vous écoutera pas, avec barbe vous avis semblera inspiré et pertinent. « Depuis que j’ai une barbe, tout le monde me demande mon avis » explique Matthieu*, 27 ans.

– Vous aurez l’air viril, et avec une chemise à carreaux on vous prendra même pour un bucheron, symbole de force et de vigueur. « Ma barbe rassure les femmes sur ma virilité, elles sont impressionnées par les poils, elles me proposent de porter leur courses ou de venir chez elle les aider à déplacer un meuble.» témoigne Ben, 30 ans.

– Vous pourrez trouver beaucoup plus facilement un job créatif dans les médias ou l’évènementiel, ou même dans une start-up super-cool où l’on travaille assis par terre sur des gros coussins colorés. Si ces secteurs vous font rêver, une belle barbe pourrait être l’accessoire qui vous manquait. « Avec ma barbe et mes fausses lunettes de vue, j’ai trouvé un job en deux semaines dans le social networking alors que j’étais au chômage depuis plus de six mois. » raconte Jipé, 32 ans.

– Avec un peu d’astuce et d’entrainement, vous pourrez cacher plein de petites surprises dans votre barbe, des mots doux, ou toutes ces choses dont raffolent les femmes : chocolats, bonbons, voire même quelques fleurs. « A notre premier rendez-vous j’avais caché des sashimis saumon dans ma barbe, ses préférés, elle a littéralement craqué pour moi ! » s’extasie Chris, 29 ans.

– A vous les joies du Globish! Grâce à votre barbe vous pourrez user à l’envi d’anglicismes et d’acronymes dénués de sens sans jamais être ridicule : WTF, No Way, ASAP, Conf-Call, FYI etc. « A notre premier date on s’est fait un déj et je lui ai proposé d’être ma sex-friend. Elle m’a répondu Why not ! … J’avoue que sans ma barbe, je n’aurais jamais osé. » explique Michaël, 31 ans.

Les inconvénients :

– Au chapitre des inconvénients, l’un des plus handicapants reste que les barbes sont de véritables attrape-miettes. Tout s’y accroche, s’y cache et s’y perd. Faites-bien attention à ce que vous commandez au restaurant, et évitez (entre autres) le homard, la fondue savoyarde ou l’omelette baveuse. « J’ai retrouvé dans ma barbe un morceau de patate qui datait de ma dernière visite au McDo, deux semaines plus tôt ! » s’exclame Erik, 25 ans.

– Conséquence malheureuse des cochoncetés qui se glissent dans la barbe : les mauvaises odeurs. Sachez-le, il n’est pas rare que les barbus sentent mauvais, la faute aux restes de nourritures coincés dans leur barbe, mais aussi aux animaux morts, aux poux, aux fientes d’oiseaux, et à toutes les créatures qui peuvent trouver abri dans ce nid douillet. « Je me savonne la barbe deux fois par semaine pour chasser les parasites et les cochonneries accrochées aux poils. Et pour ne pas puer, aussi. » déclare Milo, 33 ans.

– En ces temps troublés la barbe risquerait de vous faire pour ce que vous n’êtes pas : un terroriste. Afin d’éviter les malentendus, optez pour des vêtements près du corps qui permettront de bien montrer que vous ne portez pas de ceinture d’explosifs. Évitez aussi de transporter sac-à-dos, valise ou n’importe quoi qui puisse contenir une bombe. Vous pouvez aussi opter pour une coiffure sophistiquée (mèche, tonte, mulet, raie…) qui lèvera le doute quant à votre appartenance éventuelle à Al Qaïda ou à Daech. « J’ai passé soixante-douze heures en garde-à-vue après avoir acheté une bonbonne de gaz pour ma kitchenette américaine. » fait remarquer Paul, 29 ans.

– Enfin deux derniers inconvénients à prendre en compte. Le premier, attendez-vous à être régulièrement confondu avec les autres barbus de votre entourage, ou même avec des barbus que vous ne connaissez pas. Le second, vous aurez à subir le mépris et les railleries des moustachus qui vous considéreront comme des dégonflés ou des lâches, des opportunistes timorés et bien insipides en comparaison du vrai radicalisme pileux, le leur : la moustache.

J.C.

*Pour le confort et la sécurité des personnes, tous les prénoms ont été changés.

Laissez un commentaire