Articles Couple Rencontre sérieuse

Quand la différence d’âge fait la différence

A travers une étude récente réalisée auprès de ses membres, le site « smartdate.com » a pu constater que les attentes des femmes en termes de rencontres différaient réellement de celles des hommes, entre 25 et 34 ans. L’enquête révélerait par ailleurs que ces célibataires auraient tout intérêt à envisager une relation avec un partenaire plus âgé.


En janvier 2011, la cellule « Smartdate Labs » a réalisé une étude auprès d’un échantillon de 2528 membres de « smartdate.com », afin de connaître les attentes précises, en termes de rencontres, des personnes inscrites sur son site. A partir des résultats obtenus, la cellule « Smartdate Labs » a pu tirer plusieurs conclusions. Il semblerait, d’une part, que les jeunes  femmes, âgées de 25 à 34 ans, à la recherche de l’amour sur Internet, aient tout intérêt à choisir un partenaire plus âgé qu’elles. D’autre part, les hommes de la même tranche d’âge, davantage en quête de relations volages, auraient eux-aussi plus à gagner à entretenir une liaison avec une femme d’âge mure…

Mais comment cette cellule d’étude a-t-elle pu en arriver à cette conclusion ? D’après l’enquête, 46 % des femmes inscrites sur « smartdate.com » seraient à la recherche du « Grand Amour », contre seulement 34 % des hommes ! Même il semble peu étonnant que les femmes soient plus « fleurs bleues » que ces messieurs, cet énorme écart en termes d’attentes amoureuses surprend. Et le fossé se creuse encore davantage pour la tranche des 25-34 ans, puisque prés de la moitié des femmes seraient à la recherche du « Grand Amour » contre seulement 20 % des hommes, qui se seraient inscrits pour faire des rencontres plus légères. Qu’en est-il des autres tranches d’âge ?

Bizarrement, l’enquête révèle que les jeunes âgés de 18 à 24 ans, hommes et femmes, sont tout à fait en phase dans leurs attentes respectives et qu’ils n’envisagent pas, pour la plupart, de trouver immédiatement l’amour avec un grand « A ». Si les femmes sont travaillées par leur horloge biologique (ou sociale) dès l’âge de 25 ans, qu’en est-il alors des hommes ? Il semblerait, selon l’étude, qu’ils commenceraient à chercher le « Grand Amour », entre 35 et 44 ans (41 % d’entre eux selon les résultats). Les jeunes femmes âgées de 25 à 34 ans auraient donc tout intérêt à rechercher un partenaire âgé de 35 à 44 ans, pour multiplier leur chance de trouver le « Grand Amour » !

Du côté des femmes, on assiste à une tendance inversée. En effet, l’étude révèle qu’entre 45 et 55 ans, seule 8 % de la gente féminine rechercherait le « Grand Amour ». Elles seraient donc plus disposées à vivre des relations légères… avec des jeunes hommes ? Peut-être, mais ça, l’étude ne le dit pas. En revanche, leurs attentes étant globalement les mêmes que celles des hommes âgés de 25 à 34 ans, on peut penser qu’ils feraient bon ménage… D’autant que le phénomène des femmes « cougars » commence à rentrer doucement dans les mœurs. Même si les résultats de cette étude sont amusants et sociologiquement intéressants, leur interprétation reste très subjective. Il faut donc les prendre avec un certain recul.

Rébecca Lazzerini.

Laissez un commentaire