Articles Conseils pratiques Sexualité

Comment reconnaître un simulateur ou une simulatrice

S’il est facile pour les hommes de se prendre pour un véritable Don Juan en se fiant aux réactions « visibles » de leurs partenaires féminines, la question de la simulation peut parfois perturber cette confiance en soi, que l’on soit célibataire et coureur de jupons ou en couple. Alors comment savoir si votre partenaire simule ?

reconnaitre partenaire simule
La simulation est un don reconnu chez les femmes depuis seulement peu de temps. Ces dames et demoiselles semblent même, si on les écoute, être passées maîtres dans l’art de leurrer leur partenaire. Mais alors pourquoi ce besoin de situation du plaisir et comment reconnaître le vrai du faux ? Quelques explications.

Pourquoi les femmes simulent-elles ?

Avant de vous permettre de découvrir, messieurs, si vos partenaires simulent, il convient tout d’abord d’expliquer de manière rationnelle pourquoi les femmes qui n’ont pas d’orgasme se sentent obligées de le simuler.
La réponse à cette question est à chercher du côté de l’égo masculin. En effet, contrairement à ce que pensent les hommes, les femmes ne simulent généralement pas pour mettre un terme à l’acte sexuel plus rapidement mais bel et bien pour les stimuler et les rassurer sur leur virilité. Car le sexe chez l’homme s’apparente plus à un challenge ou à une compétition qu’à un réel moment d’abandon. Lorsqu’une femme ne parvient pas à l’orgasme, l’homme se pose systématiquement des questions sur ses capacités à donner du plaisir, ce qui peut gêner les futures relations.

Par ailleurs, il est biologiquement normal qu’une femme n’atteigne pas systématiquement l’orgasme.

Les signes qui ne trompent pas :

Ne vous fiez pas à l’intensité des gémissements, voire des hurlements qu’émet votre partenaire au moment crucial car si certaines femmes pourraient se voir remettre un hot d’or pour leur prestation, d’autres sont plus discrètes ce qui ne change rien à leur plaisir. Voici donc les signes authentiques de l’orgasme féminin :

• La première caractéristique de l’orgasme féminin est une série de mouvements spasmodiques du périnée. Si vous ressentez des contractions répétées et désordonnées, cela peut être signe d’un orgasme. Mais ce signe peut parfois être trompeur puisqu’il ne concerne que l’orgasme vaginal et peut lui-même être simulé avec un peu d’entraînement.

• Un autre indicateur beaucoup plus fiable est l’accélération subite et intense du rythme cardiaque. Si chez l’homme ce changement se produit au moment de l’excitation, il se produit systématiquement chez la femme lors de l’orgasme et ne peut pas être contrôlé. Cependant, il est indélicat de prendre le pouls de votre compagne après l’acte. Vous pouvez cependant poser naturellement la tête sur sa poitrine du côté gauche pour constater le phénomène.

• Enfin, le signe le plus simple à repérer est la désactivation de la zone du cerveau responsable de la vigilance. Une femme qui jouit n’est donc plus sensible aux éléments qui l’entourent durant l’orgasme. Faites en sorte de provoquer la chute d’un objet à ce moment précis et observer les éventuelles réactions.

Et les hommes dans tout ça ?

La simulation chez l’homme existe aussi malgré ce que l’on peut communément penser. En effet, l’éjaculation masculine n’est pas forcément synonyme de véritable orgasme. Cependant, les hommes ont moins recours à cette pratique de simulation car ils n’en ressentent pas le besoin.

Adeline Harmant

Laissez un commentaire