Articles

Smartdate.com, c’est fini !

Smartdate.com n’est plus. Le site, qui avait été lancé à l’été 2010, affichait des résultats très prometteurs et comptait plus de 4,6 millions d’inscrits, deux ans seulement après son lancement. Il avait marqué rapidement son empreinte sur le marché de la rencontre, grâce à son concept innovant et son blog original. Pourtant, cela n’aura pas été suffisant pour lui permettre de poursuivre son expansion. Mais que s’est-il passé réellement ? Retour sur la triste histoire de Smartdate.com…

smartdate fermé
Créé en janvier 2010 par Fabrice Le Parc, professionnel aguerri de la rencontre en ligne, le concept de Smartdate.com, qui apparaissait comme novateur, n’aura pas réussi à préserver le site du dépôt de bilan. Une fois de plus, le marché ultra concurrentiel de la rencontre n’aura pas été clément avec le petit nouveau. Très innovant, Smartdate.com avait pourtant bien sa place parmi les plus grands.

Sa particularité était de permettre aux internautes de s’inscrire très rapidement et gratuitement sur le site, grâce à leur profil Facebook. Smartdate.com permettait également à ses membres de trouver rapidement des adhérents qui leur correspondant, grâce à l’outil « Smartsearch ». Le site se démarquait également par son blog – le « Smartdateblog » -, qui était animé par une équipe jeune et dynamique, qui publiait régulièrement des articles, des études et des liens sympathiques, sur le thème de l’amour et de la rencontre. Présent en France, en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas, Smartdate.com revendiquait plus de 4,6 millions d’inscrits, dont la plupart était des célibataires français. Mais alors, que s’est-il passé pour que le site de rencontres aux débuts si prometteurs mette aussi brutalement fin à ses activités ?

Il semblerait qu’un désaccord entre Fabrice Le Parc, le fondateur de Smartdate.com, et les actionnaires, soit à l’origine de la fermeture soudaine du site. Or, la plateforme virtuelle fonctionnait en grande partie grâce aux investissements. Elle avait notamment sollicité des fonds auprès de « 360 Capital Partner », de Pierre Kosciusko-Morizet et de Pierre Krings (fondateur de Price Minister), à hauteur de 5,5 millions d’euros, au cours de sa première année d’existence.

En outre, Smartdate.com, qui avait lancé une campagne de recherche de capitaux à l’été 2011, ne serait pas parvenu à obtenir les financements suffisants pour poursuivre l’aventure en 2012. Fabrice Le Parc aurait donc décidé de fermer la société, ne trouvant aucun compromis avec les actionnaires, après trois mois de négociations. Les trente salariés auraient donc été licenciés pour raison économique, le budget marketing coupé et les serveurs stoppés. La société n’aurait pas pu être vendue à un tiers car les valorisations proposées n’auraient pas été assez intéressantes (l’entreprise étant toute jeune). Aujourd’hui, Fabrice Le Parc serait en train de réfléchir à un nouveau concept de site de rencontres, qui pourrait voir très bientôt le jour… Affaire à suivre…

Rébecca Lazzerini.

4 Commentaires

Laissez un commentaire