Articles Couple

De l’art d’être mère célibataire…

Publiée récemment par le site eDarling, une nouvelle étude démontre que les mères-célibataires « se sentent aussi heureuses que les célibataires sans enfant » et que leur « estime personnelle est plus grande que celle des femmes célibataires sans enfant. » De quoi tordre le cou aux préjugés qui entourent ces femmes parfois traitées avec condescendance?

mère célibataire rencontre
Les mères-célibataires se sentent aussi – voire plus – heureuses, satisfaites et épanouies que les célibataires sans enfant. L’image de la mère-célibataire malheureuse laisse place à une femme qui se sent forte, responsable et comblée par sa situation personnelle.
Selon une étude* réalisée par Wiebke Neberich – psychologue et spécialiste des relations de couple diplômée de l’Université Humboldt de Berlin – pour eDarling.fr, les mères-célibataires se considèrent aussi satisfaites que leurs homologues sans enfant. L’idée préconçue que les mères-célibataires sont plus fragiles et ont une moins bonne qualité de vie que les autres femmes célibataires est ainsi totalement démystifiée.

L’estime personnelle des mères-célibataires est plus grande que celle des célibataires sans enfant. Les mères-célibataires s’estiment à 45% fortes et à 73 % responsables contre respectivement 38% et 66% des célibataires sans enfant. Comme l’explique Wiebke Neberich « Les mères-célibataires qui ont de jeunes enfants à charge font face à plus de responsabilités et travaillent plus dur que les femmes célibataires sans enfant. »

Par ailleurs, les célibataires sans enfant sont davantage disposées à fonder une nouvelle famille avec leur partenaire en donnant naissance ou en adoptant des enfants. 62% des célibataires sans enfant envisagent cette possibilité tandis que seulement 36% des mères-célibataires se disent prêtes à avoir d’autres enfants avec un nouveau compagnon. On observe alors que les mères-célibataires sont plus prudentes et réticentes à l’idée de fonder une nouvelle famille. Ce fait peut s’expliquer par leurs propres expériences personnelles.

La mère célibataire est plus ouverte à une relation avec un partenaire ayant lui-même des enfants de moins de 18 ans. À la question « Accepteriez-vous de commencer une relation avec un homme qui a un enfant de moins de 18 ans ? » les mères-célibataires répondent presque toutes par l’affirmative : 91% d’entres-elles seraient, en effet, prêtes à vivre ce genre de relation, contre seulement 53% des femmes célibataires sans enfant.
Wiebke Neberich conclut : « Les mères-célibataires sont non seulement aussi satisfaites et épanouies mais ont également de meilleures capacités d’adaptation, car elles ont dû faire face à des événements imprévus de la vie ».

» Le site : www.edarling.fr

*Informations concernant l’étude :
L’échantillon se compose de 10 415 femmes françaises célibataires qui se sont inscrites sur eDarling entre octobre 2010 et février 2011.

Laissez un commentaire