Best Of Rencontre, comparatif des meilleurs sites de rencontre > Articles > Conseils pratiques > Les conseils pour se lancer sur un site ou une appli de rencontre

Les conseils pour se lancer sur un site ou une appli de rencontre

conseils rencontre

Ça y est ? Vous avez choisi votre site ? Bien !
Bon, il s’agirait maintenant de vous montrer. Et si possible, vous montrer sous votre meilleur jour sans pour autant cacher que vous n’êtes pas non plus Monsieur ou Madame Perfection. C’est qu’il y a du monde sur le marché, alors il va falloir me faire briller tout ça ! Pour commencer, trouvons-vous un nom de baptême.

Choisir son nom de guerre

L’air de rien, le pseudo révèle énormément de notre personnalité, et si vous pensiez que vous alliez vous acquitter de cette étape avec désinvolture, gare ! Le pseudo peut révéler votre originalité autant que votre… banalité. Il peut aussi indiquer pourquoi vous êtes là, quelles sont vos intentions, ce qui anime votre existence, si vous avez un penchant pour les animaux de compagnie, si vous êtes plus latex que petite cotonnade, quel est votre karma, etc. Autant de pistes concentrées en seulement quelques lettres, ce serait une erreur de ne pas y réfléchir. Sans compter qu’une personnalité comme la vôtre ne peut pas, que dis-je ? ne doit pas, admettre de passer inaperçu, non ? Mais si, ne soyez pas si modeste.

Pourquoi suis-je là ?

Pourquoi êtes-vous inscrit sur un site de rencontres ? Pour rencontrer des gens, nous sommes d’accord. Ou au pire, pour vous distraire devant le trombinoscope comme d’autres prendraient une pause à la machine à café. Mais la plupart des inscrits sont quand même là avec le secret espoir de sortir du lot, au moins pour une personne. Même si le lot peut être emporté le soir même. Commencez déjà par définir votre besoin.

Vous êtes là pour flirter et vous le savez ?

Tout ce qui finit par -ette pour les filles (mistouflette, croquigniolette, coquinette, minette, etc.) vous rangera définitivement dans la case « Pas pour la vie, mais pour la nuit, oui ». Alors si vous n’êtes pas contre une amourette mais que vous préférez garder votre tête avant d’ouvrir sa braguette : oubliez les -ette !
Idem pour les garçons, les pseudos du type lemale, chaudevant, lapinlubrique, boblack, ne fonctionneront qu’avec un public consentant. Si vous flashez réellement (que votre cœur du haut palpite et tout) pour une Mariesage, ne vous étonnez pas si vous vous faites jeter. Vous aurez beau essayer de la convaincre de la pruderie de vos sentiments, inutile, votre pseudo vous aura auto-massacré.

Vous êtes là pour trouver le grand amour ?

Et vous le criez sur les toits. Unerosepourtoi, atoipourtoujours, lafammdetavi, dimoioui, etc. Avant même de savoir à qui vous vous adressez, vous promettez l’éternité vous ? Un peu risqué peut-être. Et surtout, un peu suspect. Nombreux(ses) sont ceux(celles) qui croiront que vous bluffez. Mollo avec les roses rouges ! Vous pourriez vous prendre une volée d’épines.

Vous êtes là pour faire le malin ?

Vous pensez qu’un peu d’humour vous rendra irrésistible ? Eh non ! On verra ça plus tard dans l’écriture de l’annonce, mais l’humour vous fait passer pour un petit rigolo, et c’est tout. Exit les Comikfred ou autre Pourtoipublic, vous ne tromperez personne. Pareil pour tous ceux qui croient qu’ils vont faire rire avec Grokrapokipu : sur internet, personne ne cherche en premier lieu à prêcher le faux pour savoir le vrai. On n’a pas le temps !

Vous êtes là pour survivre ?

Bouteillalamer, Ideesnoires, Societepourrie, Jaimepersonne, etc. devraient vous convenir. Votre but ici est de faire payer à un maximum de monde votre cloaque existentiel. Heureusement, vous serez exaucé : personne ne s’intéressera à vous. Et même le modérateur devrait vous éjecter. La vie est parfois bien faite.

Vous ne savez pas pourquoi vous êtes là ?

Et dans ces conditions, vous êtes prêt(e) à trouver n’importe quel pseudo, même le plus creux. De toutes façons, vous êtes là en visiteur, un peu comme le gars du Monopoly qui passe par la prison sans toucher les 20 000. Alors, si au bout d’un pseudo banal qui finit banalement par un département vous vous retrouvez avec un numéro généré automatiquement par la machine (Stefparis6089, Jeanmi811, Adeline123), vous passerez vraiment pour un banal numéro ! Un numéro c’est bof et les autres le liront comme tel : « bof ».

Mes trucs maison pour se créer un pseudo qui marche.

Primo, proscrivez ab-so-lu-ment tout pseudo qui inclut votre nom de famille. Votre pseudo est définitif, alors Le jour où vous vous voudrez vous débarrasser d’un indésirable, bon courage ! Puisque votre pseudo doit vous refléter, inspirez-vous de ces quelques exemples :
> Vous êtes une dessinatrice souriante ? Papiercrayonsourire
> Vous êtes d’une nature étourdie ? Ousontmeslunettes (là, le pseudo finit par -ette, mais le message est tout autre).
> Vous êtes pragmatique tendance comptable mais incurablement romantique : Comptamaispastrop
> Vous êtes un cinéphile gourmand : CitizenkaneOchocolat
Loisir à vous d’ajouter au début ou à la fin votre prénom ou un diminutif (Stefcitizenkane, Lulucomptamaispastrop, Marieousontmeslunettes, etc. vous avez compris le principe).
Et inutile de dire que vous êtes brun : ça se voit. Que vous êtes tout seul : ça plombe (et a priori si vous êtes là, c’est que vous êtes seul… ou au moins c’est comme ça que vous vous sentez). Que vous êtes veuf : c’est écrit sur votre fiche.
Sans être niaiseux, soyez po-si-tif !

Help ! Comment rédiger mon annonce ?

Eh oui, il va falloir y passer ! C’est la bête noire de nombre d’inscrits sur les sites de rencontres : l’annonce de présentation. Autant vous le dire tout net, si vous commencez par « Difficile de se décrire en quelques mots », vous pouvez allez vous rhabiller fissa, vous n’intéresserez personne. Évidemment que c’est difficile de se décrire en quelques mots ! C’est pour ça que je suis là.

Sortez de vous même pour trouver votre alter ego.

Imaginez que vous n’êtes pas vous, mais la personne que vous avez envie de rencontrer (bon, ça demande un effort là). Faites un effort d’empathie… mettez-vous à la place de l’autre, quoi ! Vous avez envie de rencontrer un papa poule ? Faites un texte dans lequel apparaisse votre douceur et votre amour pour les enfants. Vous cherchez une femme solide mais néanmoins fragile ? Faites ressortir votre côté indépendant mais néanmoins rassurant. « Qui se ressemble s’assemble », dit-on. Et si « les opposés s’attirent » aussi, libre à l’autre de venir vous chercher tel que vous vous présenterez. La bonne surprise sera peut-être au rendez-vous.-

Pas obligé de faire du Balzac, non plus.

Vous aurez bien le temps de vous étendre (hm hm) plus tard sur le l’authenticité de la notion de présocratique, mais pour le moment, parlez de vous et de ce que vous êtes. Votre caractère, votre manière de vivre, intéresseront davantage vos lecteurs que ce que vous pensez du monde, au premier abord en tous cas. Et puis, personne n’a envie de coucher avec Socrate. En plus, il est mort.

La pluie, ça mouille. Oui oui, on sait.

Vous êtes blonde ? Ah sans blague, ça ne se voyait pas sur la photo ! Vous aimez « les bons moments de la vie » ? Ça alors, comme c’est original ! Vous détestez plus que tout les hypocrites ? Comme c’est étonnant ! Tout ça n’indique rien de vous. Parlez plutôt de votre goût pour les voyages chez l’habitant, si vous aimez la cuisine, dites plutôt que vous aimez cuisiner pour les autres, c’est plus évocateur que « J’aime bien manger plein de choses ».

Foutez la paix à Épicure !

Ça, c’est pour ceux qui confondent « profiter un max » et « mener une vie bonne ». Alors avant d’écrire « Je suis un épicurien », dites-vous qu’il en a plein qui connaissent la différence. Si vous dites être une épicurienne et que vous pensiez faire l’intello en mentionnant ça… vous passerez pour une grosse cochonne (gruïk).

« Qui m’aime me suive »

À ce stade de la connaissance, personne n’est en mesure de vous aimer (je sais, ça fiche un coup). Si vous vous contentez d’écrire « Je suis à prendre ou à laisser », il a de grande chances qu’on vous laisse. Vous donnerez en plus l’impression que vous êtes capable que quitter n’importe qui à n’importe quel moment. Pas très engageant tout ça.

Bouteille à la mer

« Je sais pas pourquoi je suis là, d’ailleurs j’y crois pas trop. Mais bon, je jette une bouteille à la mer, on ne sait jamais. » Si, si, on sait. La bouteille va rester à la mer et personne ne la lira. Si vous, vous ne savez pas ce que vous voulez, qui le saura ? Un petit travail sur vous, s’il-vous-plaît. Vous vous rendrez service.

Sors de ce corps, Bozo le clown !

On le disait un peu avant, l’humour est une arme à ne pas sortir trop tôt. Il implique une certaine complicité, et pour le moment vous n’êtes complice qu’avec vous. Si vous voulez séduire, gardez vos saillies les plus fines pour après, et restez spirituel sans sortir la blague du jour ni claquer des cymbales après. Pas trop de smileys non plus le long de vos phrases pour rattraper votre difficulté à passer pour un mec sympa ou une nana trop cool, c’est un peu facile. :) :D :)))

Atanssion a pa fér de fôtt !

Non mais enfin ! À une époque où on dispose de correcteurs d’orthographe, où on peut tout vérifier sur internet, comment croyez-vous que vous serez perçu(e) si vous mitraillez votre annonce de fautes ? Mal ! Beaucoup de gens (et pas que les femmes) sont révulsés à la vue d’un « J’ai baucoup aimer ce film, si j’aurais su, j’en aurais parlé a tout le monde ». Ne vous laissez pas aller de ce côté-là non plus. À proscrire aussi, les abréviations, langage sms ou autre expression trop 9-3 : « Tu kiff mé sap ? » « Slt », « T cho on diré! » : NON !!!

Bôaf, on est vraiment obligés de dire la vérité ?

C’est-à-dire que si vous voulez que ça marche, ce serait mieux. Bien sûr, sous couvert d’anonymat (temporaire espérons-le), vous pouvez vous dire qu’après tout un petit mensonge n’a jamais fait de mal à personne. À vrai dire, si. Le jour où vous rencontrerez la fille de vos rêves – celle-là même qui s’attend à voir Seigneurdesvagues, un beau surfeur de 30 ans et qui se retrouve en face d’une épave de 40 (des années 40), balafrée de la tête aux pieds et bouffie par l’alcool – et qu’elle s’apercevra de la supercherie, non seulement vous lui aurez fait du mal à elle, mais vous vous ferez du mal à vous de laisser filer une perle comme celle-là. Si vous êtes blessé par la vie, et dans tous les sens du terme, qui vous dit que vous ne trouverez pas une infirmière pour prendre attentivement votre température ? Les gens ne sont pas (trop) dupes, et la sincérité, ça paie toujours. Pensez aussi qu’il y a des femmes qui adorent les cicatrices (cf le film Crash, de Cronenberg). Bref, il en faut pour tous les goûts et tous les goûts sont dans la nature.
Idem, avant d’écrire « Romancière traduite en 32 langues », assurez-vous d’avoir publié au moins une fois… en une langue. Et n’oubliez pas qu’avec internet, tout se vérifie. Tout.

J’ai eu des enfants moi ?

On peut comprendre que c’est moyen glamour de devoir se coltiner une smala au complet quand on convoite Marcopinpon ou que Amusebouche vous fait du pied. Et si c’était le contraire ? Si Amusebouche (qui prend des risques avec un pseudo pareil) était une femme-enfant qui ne demande qu’à devenir une maman ? Elle serait peut-être heureuse d’être entourée de vos marmots braillards ? Et si Marcopinpon était votre soupape de fraicheur entre crèche et bain des petits ? Qui dit qu’il n’aimerait pas leur apprendre à faire le pompier plus tard ? On est parfois pétri d’a priori.

Ils sont bizarres les modérateurs, non ?

Il se peut que votre texte soit passé à la moulinette des modérateurs. Pour l’anecdote, il m’est arrivé de refaire mon annonce une dizaine de fois pour finalement comprendre que c’est parce que j’avais mis le mot « poil » (de l’expression « se sentir à poil ») ! La pruderie de certains sites peut confiner au ridicule. Soyez plus malins que les techniciens… de tous poils.

Mes trucs maison pour éviter les pépins.

C’est du bon sens mais on le répétera jamais assez : n’indiquez jamais votre nom de famille, votre numéro de téléphone, votre adresse postale ou le nom de votre entreprise dans votre annonce. Et pour l’email que vous fournissez, créez-vous une boite spécialement dédiée aux rencontres, et surtout pas de boite mail pro !
Si le pire ne vient pas, tant mieux, mais anticipez néanmoins, on ne vit pas au pays des Bisounours et en être conscient vous évitera bien des déboires. Comme dans toute rencontre, ne brulez pas les étapes en livrant toute votre intimité. Si votre boss est inscrit sur le même site et qu’il tombe sur vous, vous aurez l’air malin avec votre « J’adore le quick sex, surtout au boulot »… Il y en a qui se sont fait licencier pour ça.

Mon truc maison pour sortir du lot.

Si vous n’arrivez pas à vous en sortir tout seul, voilà un exercice qui pourrait vous sauver la mise sans trop vous réclamer d’effort, à la façon d’un exercice journalistique, demandez à des amis de vous décrire en commençant par exemple par « Ce qu’ils disent de moi ». Vos lecteurs devraient apprécier cette présentation détournée qui donnera de l’authenticité à votre annonce.

Leave a reply