Articles Couple

Savoir avec qui et quand s’engager?

Un scientifique américain nommé Peter Todd a récemment élaboré une théorie qui permettrait de bien choisir la personne avec qui faire sa vie. Loin de prendre en considération des critères comme l’âge ou la compatibilité amoureuse, il base toute son étude sur le chiffre 13… Malgré sa symbolique forte, il n’est ici point question d’ésotérisme ou de superstition, bien au contraire, puisque sa théorie prend en compte des éléments scientifiques et rationnels.

quand et avec qui s'engager
Comment savoir quand il est temps de s’engager et si la personne que l’on fréquente est la bonne ? Est-ce une question d’âge, d’horloge biologique, de pression sociale ? Ou ne faut-il écouter que son cœur ? L’engagement n’est pas une chose à prendre à la légère, alors comment être sûr(e) de ne pas se tromper ?

Peter Todd, un scientifique américain, professeur d’informatique et de sciences cognitives à l’Université d’Indiana, croit avoir la réponse à cette question. Il vient en effet d’élaborer une théorie, afin de permettre aux individus de savoir quand et avec qui s’engager. Un indicateur standard pourrait aider à ne pas jamais se tromper : le chiffre 13. Et même si sa théorie semble étrange et farfelue, elle découle d’une certaine logique. En effet, selon lui, c’est seulement après avoir eu 12 relations amoureuses qu’il serait possible de songer à s’engager. Il faudrait, selon sa théorie, avoir fréquenté 12 personnes pour savoir exactement les qualités que l’on recherche chez un individu et les défauts que l’on ne pourrait pas accepter. Ce serait donc seulement après un tel vécu amoureux que chacun serait en mesure de déterminer avec précision ce qu’il attend d’une relation et à quoi pourrait ressembler son/sa partenaire idéal(e ).

Le Professeur Peter Todd, qui a expliqué sa théorie dans une interview donnée au magazine « Wired », a toutefois nuancé ses propos, car tout n’est pas à prendre au pied de la lettre. En effet, le chiffre 13 n’est qu’un repère, il reste théorique. Ce n’est pas parce qu’un individu a fréquenté 12 personnes, que la 13ième sera nécessairement la bonne ! Ce pourra être la 14ième ou encore la 16ième ! Cela signifie seulement qu’à partir de sa douzième relation amoureuse, grâce à son vécu, il sera en mesure de savoir précisément ce qu’il cherche chez son âme-sœur. Toutefois, le Professeur Todd précise également que cela pourrait arriver avant, à la 7ième ou à la 10ième relation par exemple, et qu’il ne faut pas passer à côté du Grand Amour, sous prétexte que l’on n’a pas encore vécu les douze relations règlementaires !!!
En revanche, le scientifique américain estime que tout individu n’ayant pas rencontré son âme-sœur après 30 relations est une personne trop exigeante ! Une seule limite à cette étude toutefois : elle ne précise pas ce qui doit être considéré comme une « relation amoureuse », en termes de qualité et de durée. Cet élément reste pourtant fondamental pour valider ce principe, un peu trop théorique et assez peu précis finalement…

Rébecca Lazzerini.

Laissez un commentaire