Articles Couple Nouveaux sites

Un site de rencontre pour ceux qui veulent des enfants

Si vous êtes inscrits sur un site de rencontres, n’avouez JAMAIS que vous voulez avoir des enfants (surtout si vous êtes une femme, d’ailleurs) : ça risquerait d’en refroidir plus d’un. Voilà le constat fait par un Français (cocorico), qui vient de lancer au Danemark un site de rencontres réservé aux célibataires qui veulent avoir des enfants.

Site de rencontre pour avoir des enfants
Quand on remplit sa fiche ou qu’on discute sur un site de rencontres, la question des enfants est souvent problématique. Imaginez un peu : vous êtes une femme célibataire de 32 ans et vous indiquez sur votre description que vous souhaitez avoir des enfants. Dans votre tête, ça veut dire « un jour, peut-être, si j’ai trouvé l’homme de ma vie ». Mais la plupart des hommes qui liront votre profil interprèteront vos paroles par « je vais te mettre la pression pour avoir un enfant tout de suite et, si tu ne veux pas, je t’en ferai un dans le dos ». Pour éviter ce genre de malentendu, un nouveau site de rencontres danois vient de voir le jour : babyklar.nu (prêtpourbébé.maintenant, en français dans le texte).

Le principe est tout simple : les célibataires inscrits sur ce site souhaitent avoir des enfants. Au moins, plus besoin de flipper ou de cacher ses envies de mioches : tout le monde cherche la même chose. Alors attention, le site ne se présente pas du tout comme un lieu de rencontres pour donneurs de sperme ni pour petits arrangements entre célibataires consentants (genre « tu veux un enfant, moi aussi, pourquoi ne pas en faire un ensemble ? »), mais bien comme un site de rencontres traditionnel pour personnes désireuses de trouver quelqu’un avec qui fonder une famille.

Car aujourd’hui, si vous êtes inscrit sur adopteunmec ou Meetic, vous allez très probablement éluder la question des enfants ou répondre que vous n’y pensez pas. Et forcément, les rencontres que vous ferez seront faussées puisque reposant sur une base erronée. Alors qu’en affichant clairement la couleur, vous avez la certitude que les potentielles rencontres que vous ferez auront au moins en commun avec vous un aspect particulièrement important de la vie à deux. Quel gain de temps, non ? Imaginez un peu la scène : vous êtes sur Meetic, vous tombez folle amoureuse d’un mec génial, l’homme de votre vie, le dream man, celui dont vous aviez toujours rêvé. Et là, le hic : big problème, la boulette, le grain de sable qui vient enrayer la machine… Monsieur ne veut pas d’enfants. Ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais. Alors êtes vous prête à renoncer à avoir des enfants par amour ? Pas sûr que votre histoire tienne la route après un tel sacrifice… Tandis que si vous savez dès le départ que vous voulez tous les deux des enfants, vous pouvez attendre de voir si ça marche entre vous sans vous poser de questions sur l’avenir de votre relation.

Pour l’instant, ce site pour « célibataires en mal d’enfants » n’en est qu’à ses débuts : il a été imaginé en novembre 2012 et sa conception a commencé le jour de la Saint Valentin (sous le signe de l’amour, c’est donc indéniable). Les premières semaines montrent un véritable attrait pour ce nouveau site : près de 50 personnes s’inscrivent toutes les heures, dont une légère majorité d’hommes (la preuve que ces messieurs ne sont finalement peut-être pas si réticents à l’idée d’avoir des enfants). Bon, pour l’instant, à moins de parler couramment danois – une compétence qui ne court pas les rues en France – le site n’est pas utilisable pour les célibataires français. Mais tout espoir n’est pas perdu : face au succès de ce premier site, son créateur a déjà réservé plusieurs noms de domaines et ce site de rencontres pour célibataires qui veulent des enfants pourrait bientôt arriver en France.

M.P

2 Commentaires

  • Je voulais des enfants, ma femme m’a convaincu que c’était une erreur, nous avons à la place pris un chien, deux chats, et un canari, alors c’est vrai, il faut ramasser les crottes les croquettes ne sont pas données, mais ils vivent beaucoup moins longtemps et n’ont pas besoin de nouveaux vêtement tous les six mois.

Laissez un commentaire