Best Of Rencontre, comparatif des meilleurs sites de rencontre > Articles > Rencontre en ligne : est-ce plus compliqué pour les hommes ?

Rencontre en ligne : est-ce plus compliqué pour les hommes ?

Une nouvelle étude du Pew Research Center, un centre de recherche américain basé à Washington, prouve que les hommes souffrent davantage du manque de considération sur les applis de rencontres que les femmes. En outre, les femmes sont également plus souvent la cible de cyber-harcèlement que leurs homologues masculins.

Vous avez probablement un ami dans votre entourage qui a déjà fait ça. Peut-être l’avez-vous même déjà fait : ouvrir Tinder ou n’importe quelle application de rencontres et swiper, swiper, swiper encore et encore en acceptant tous les profils possibles sans regarder. Un comportement abusif, qui selon le laboratoire de recherche américain Pew Research Center, cache un mal-être des utilisateurs masculins.

En effet, selon cette étude, les hommes souffriraient bien plus de la concurrence et du manque de considération sur les applications de rencontres que les femmes. Sur les 43% d’utilisateurs américains qui jugent ne pas recevoir assez de messages sur les applis de rencontres, ce pourcentage grimpe à 57% chez les hommes, contre 24% pour les femmes.

À titre de comparaison, seulement 8% des hommes disent recevoir trop de messages de la part de conquêtes potentielles, tandis que 30% des femmes sondées se disent dépassées par le nombre de demandes et messages reçues. Pourquoi de telles disproportions entre les pourcentages ?

Les hommes ignorés, les femmes harcelées

Cela s’explique peut-être par le fait que les femmes sur les applis de rencontres sont bien plus nombreuses à signaler des cas de cyber-harcèlement sexuel que les hommes. En effet, 46% des sondées rapportent avoir déjà reçu des messages ou images à caractère sexuel d’un match (profil compatible avec le vôtre). Les problèmes d’harcèlement sexuel en ligne prennent des proportions bien plus importantes chez les jeunes femmes âgées entre 18 et 34 ans, puisqu’elles sont 57% à avoir déjà été victime de ce genre de comportement.

« Cette recherche met en évidence que les formes de harcèlement sexuel en ligne – quelque soit l’application – font partie intégrante de l’expérience utilisateur des jeunes femmes et adolescentes », expose Monica Anderson, directrice adjointe de la recherche sur Internet et les technologies pour le Pew Research Center.

Malgré les dérives, les applis de rencontres séduisent toujours

Ses problèmes de manque de considération ressentis par les hommes et les cas de cyberharcèlement dénoncés par les femmes ne viennent pas pour autant diminuer la satisfaction des utilisateurs. Plus de la moitié des internautes américains interrogés pour cette étude déclarent avoir vécu une bonne voire très bonne expérience sur les sites et applications de rencontres, hommes et femmes confondues. La communauté LGBTQ est encore plus encline à revendiquer d’excellentes expériences.

Pour preuve, aux Etats-Unis les rencontres en ligne ont explosé, passant d’un taux de croissance de 11% en 2013 à 30% à la fin 2019. Autrefois une mode réservée aux jeunes générations, les sites de rencontres séduisent désormais tous les profils (seniors, cadres exigeants avec EliteRencontre, rencontres basées sur l’intelligence avec LoveSmart.app, etc.).

Source : Inside Hook

Leave a reply