Best Of Rencontre, comparatif des meilleurs sites de rencontre > Articles > Rencontre en ligne : une IA change les photos de pénis en chaton tout mignon

Rencontre en ligne : une IA change les photos de pénis en chaton tout mignon

L’application de « serious dating » Once a mis au point une intelligence artificielle pour détecter les photos dénudés et les remplacer par des photos de chatons !

Malheureusement, quiconque a passé un peu de temps sur les applications et sites de rencontres s’est au moins une fois retrouvé soudainement nez à nez avec une photo de pénis au détour d’une conversation avec un date potentiel. Les services de rencontres offrent un terrain de jeu idéal pour les exhibitionnistes et pervers en tout genre.

Pour lutter contre ces comportements inacceptables, certaines applications n’hésitent pas à innover, à l’instar de Once. L’application de serious dating (un match par jour, pas plus) a en effet créé une intelligence artificielle pour l’aider à la tâche. Grâce à un algorithme développé pour l’occasion, cette IA est capable de détecter les dick pick, les fameuses photos de pénis.

Les chatons pour contrer les pénis

Si un phallus apparaît subitement à l’écran, l’IA le remplace immédiatement par une photo d’un chaton tout mignon ! « La récupération des données nécessaires pour mettre en place ce nouvel algorithme a été relativement facile. Les photos de nu sont évidemment assez courantes sur le web, et nous avons ainsi pu entraîner l’algorithme sur des millions d’images et de photos de nus pour le rendre le plus précis possible », détaille dans les colonnes du journal 20 Minutes, Guillaume Sempé CTO de Once.

Malgré tout, reste encore que s’envoyer des « nudes » restent légales, du moment que destinataire et émetteur sont sur la même longueur d’ondes. Alors pour éviter les élans érotiques de ses utilisateurs, il est tout à fait possible de désactiver la fonction, et d’accéder à la photo sexy, si le chaton ne vous convient pas. « Les utilisateurs peuvent choisir de désactiver cette nouvelle fonctionnalité. Notre intention n’est pas de limiter les échanges, mais simplement de protéger les utilisateurs au sein de notre application et en même temps de les sensibiliser sur la question du consentement », conclut le patron de Once.

Natacha Tendu

Source : 20Minutes

Leave a reply